Craig Wright est déclaré non coupable dans le procès historique de Bitcoin

Bitcoin (BTC)

Un jury américain a décidé que Craig Wright n’avait pas travaillé avec le défunt expert en informatique Dave Kleiman. Toutefois, Wright, qui prétend être Satoshi Nakamoto et donc l’inventeur de Bitcoin, devra payer un dédommagement de 100 millions de dollars américains. L’argent sera versé à la société W&K Info Defense Research, fondée par Kleiman en Floride.

Après l’annonce du jugement, Wright a déclaré :

Je me sens extrêmement chanceux et justifié. Je ne suis pas un escroc et je ne l’ai jamais été.

Selon le témoignage de Wright, Dave Kleiman était un ami qui l’a aidé à rédiger le livre blanc présentant les bases du bitcoin. Les deux n’étaient cependant pas des partenaires commerciaux. Dave Kleiman est décédé en 2013 et son frère, Ira Kleiman, a intenté une action en justice en son nom pour obtenir une succession.

Source: https://www.frau-margarete.de/fr/bitcoin-prime-avis/

Pas de décision sur l’identité de Satoshi, le créateur du bitcoin

Il n’a pas été demandé au tribunal de rendre un jugement sur l’identité de l’inventeur de Bitcoin Satoshi Nakamoto. Les affirmations de Wright concernant l’identité de Satoshi ont été largement discréditées.

Vel Freedman, l’un des avocats de Kleiman, était satisfait du verdict. Bien que le montant soit bien inférieur à ce qu’il avait demandé : 126 milliards de dollars US pour la propriété intellectuelle, jusqu’à 36 milliards de dollars US pour la valeur des bitcoins en cas de litige et 17 milliards de dollars US de dommages et intérêts punitifs. Les avocats de Kleiman ont fait la déclaration suivante :

Nous sommes ravis d’annoncer que notre client, W&K Information Defense Research LLC, a gagné 100 000 000 de dollars américains. Cela prouve que Craig Wright a pris illégalement des actifs en bitcoins de W&K. Il y a de nombreuses années, Craig Wright a dit à la famille Kleiman que lui et Dave Kleiman avaient développé la technologie révolutionnaire du bitcoin. Malgré cet aveu, Wright a refusé de donner aux Kleiman leur juste part de ce que Dave Kleiman avait contribué à créer. Au lieu de cela, il a pris ces actifs pour lui-même.

Au cours du deuxième mois du procès, le jury a conclu que Dave Kleiman n’était pas un partenaire commercial de Wright et que les plaignants n’avaient pas droit à une part des actifs du partenariat. Selon eux, cela inclut environ 1,1 million de jetons BTC et la propriété intellectuelle comme les logiciels.

Les CFD sont des instruments complexes et comportent un risque élevé de perdre rapidement de l’argent en raison de l’effet de levier. 68 % des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils négocient des CFD de ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous comprenez comment fonctionnent les CFD et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Wright doit 100 millions de dollars à l’entreprise au titre de la propriété intellectuelle, mais le jury n’a pas précisé de quelle propriété intellectuelle il s’agissait.

Ira Kleiman sombre dans la dépression

Ira Kleiman a déclaré à CoinDesk qu’il était déprimé. Depuis le début du procès, il a largement évité la presse, contrairement à Wright, qui a de nombreux soutiens actifs. Ira Kleiman a ajouté au site DaveKleiman.com une section contenant des détails dont il espérait qu’ils parviendraient au public. On y trouve par exemple les e-mails que Wright avait écrits. Comme celui-ci, par exemple :

Dave Kleiman et moi avons commencé à miner en 2009. Nous avons donc quelques éléments qui devraient les intéresser. C’est dommage que Dave soit mort l’année dernière avant la réalisation, mais tout avance. Ce n’est pas moi qui ai fait le minage. C’était Dave. Satoshi était une équipe. Sans l’autre partie de l’équipe, il est mort.